souvenir

Mon plus lointain souvenir.
En juin 1984, c’était la Fête des Mères. Mon plus jeune fils y participait avec l’école maternelle dans l’ancienne salle des fêtes aujourd’hui disparue. C’est là que j’ai entendu pour la 1ere fois l’embryon de chorale que dirigeait Mona Lisa Fuenzalida et ne comptait guère plus de 10 choristes. Parmi lesquels: Lise, de Semoy. Je me suis dit pourquoi pas moi ? Je m’y suis pointé « pour voir ». A la rentrée scolaire 84 c’était dans une salle de classe préfabriquée. Cette école fut ainsi construite pour accueillir les enfants des communautés harkis hébergés à l’Herveline.
Je me souviens des premiers chants: Vasilys l’enfant grec, Martin-Martine, Simi yadech,Le vent souffle où il veut, Les couleurs du temps. De ses origines Chiliennes Mona nous à largement gratifié de folklore et tango argentin « Adios muchachos »… A nos premiers Noëls: Kling glöckchen kling, El noi de la mare, La Marche des Rois…

Nos « Soirées dansantes » à thèmes.

La première dans l’ancienne salle des fêtes. Thème : les Îles; Antilles…
C’était notre dernière fête en ce lieu avant d’y faire ses adieux, dont extraits :
Souvenez-vous amis de notre salle petite
De ses soirées romantiques
De ses fêtes bucoliques
De ses séances comiques
De ses chants de ses musiques.
Là où les coeurs s’emballent
Où les yeux s’enflament
Où les voix s’exclament.

Souvenez-vous amis des rigodons
Des endiablés tourdions
Qu’ensemble nous rigolons.
De ces copains, copines
De ces danses câlines
De ces mots en sourdines…
….
Ayons pour notre ancienne salle
Une pensée sentimentale.
Petite était son plus grand mal!
C’était ainsi qu’on la critique,
Qu’on la détruit comme un chien qu’on pique
Il suffit de dire qu’il a la gale
Et on trouve cela normal…

Que de pages pourrait-on écrire
Pour évoquer tous ces souvenirs
Avant son dernier soupir!…

1993 Salle des Fêtes de Semoy.

Même en chantant, plus vite que le vent,
Plus vite que temps,
Même en dix ans, je n’aurai pas le temps
De vous dire tout ce qui s’est passé depuis
Que Mona d’un même choeur a réuni
Pour chanter un petit groupe d’amis
Vite confortés des talents d’Anna-Marie.
Ainsi nous avons chanté sur tous les airs
La Révolution et son bicentenaire,
Et de Colomb, le 500ème anniversaire;
Rappelez-vous l’année dernière De Mozart « l’Air des Clochettes »Cette année de nos dix ans, c’est la fête.

Dîner dansant et chantant. 22janvier 1994 salle des fêtes de Semoy.
Thème: La danse des années 20 à nos jours.

Chante la vie chante
Comme aux années 1920
Danse la vie danse
Entre amis c’est si bien
Jolies jeunes filles, amoureux garçons
Ce soir c’est la fête, chantons et dansons.
Valses d’hier, nostalgiques musettes
Rock d’aujourd’hui, branché de nos fêtes. Mettez vos tenues coiffez vos casquettes.
Vos sombreros et vos mantilles.
D’une même envolée garçons et filles
Ce soir c’est la fête, ensemble on gambille.

……
4 février 1995 Soirée « Far West » à « Chanteau City »

Viens avec nous si ça te chante
A Chanteau, salle polyvalente
Tu verras quoi qu’en dise quoi qu’en pense
Que rien ne vaut une soirée de danse.
Dans les plaines du Far-West quand vient la nuit
Les choristes de Chantemoy sont réunis.
……
Diner dansant et chantant 3 février 1996
Centre culturel à Semoy.
Thème:Les comédies musicales – L’opérette.

Vous avec nous, nous avec vous
Main dans la main, joue contre joue
Dans une joyeuse farandole
Au rythme des années folles
Et une ambiance amicale
Bercée de comédies musicales
Les choristes de Chantemoy font la fête
Dans un tourbillon d’opérette.

…..

7 mars 1998 Dîner dansant. Centre culturel de Semoy.
Thème: Le printemps.

Voici le printemps, la grande soirée,
où les amoureux viennent à l’assemblée
Pour dîner et danser
En robes festonnées,
Ou tutu allégé,
En violettes impériales
Voilant le principal!…
Le printemps plein d’entrain
Vient chanter son refrain.
Mille fleurs te tendront les bras.
Les tourtereaux conduiront tes pas.
C’est comme ça, le printemps,à Semoy,
C’est comme ça, le printemps, à Chantemoy.

…..
Dîner dansant 30 janvier 1999
Centre culturel de Semoy.
Thème: Christophe Colomb.

La mer,
L’exodus à Vangélis…
C’est pas l’homme qui prend la mer
C’est la mer qui prend l’homme,
Comme Colomb à la conquête du Paradis,
Sur sa goélette de mousquetaire.
Combien de marins,combien de capitaines
Dans un dîner dansant et une joie certaine,
Avec corsaires et frivoles partenaires,
Fêteront de Chantemoy le XVème anniversaire.
Emmenez-moi au bout de la terre,
Levez les voiles vers les îles du soleil,
Il me semblait que ce soir le bonheur
Accoste aux rivages du Centre culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.