Souvenirs de Clamecy

Les choristes qui avaient participé à la sortie annuel à Vezelay en 2013 n’auront sans doute pas oublié les « flotteurs » qui transportaient le bois de chauffage depuis le Morvan jusqu’à Paris. Des passionnés ont créé une association appelée « Flotescale » et ont refait le voyage de Clamecy à Paris via le canal du Nivernais, l’Yonne et la Seine.

Le Figaro y a consacré un article que vous pourrez retrouver ici

 

flotteurs

Séjour au Canada

…du 15 au 30 mai chez notre fils à Toronto,
par mail et par téléphone j’ai eu Gilles Pratte du Choeur du Roy. Je lui ai parlé de Céline Dion leur chanteuse fétiche et son « Ne partez pas sans moi » que nous avons chanté il y a quelques années. Il en fut très touché.
Je lui ai parlé de Yves Duteil et « La langue de chez nous » que nous avions aussi chanté. Il l’estime beaucoup et en fut très impressionné. ( Les québécois sont très adeptes du français)
Pourquoi ne pas reprendre ce chant qui leur ferait une agréable surprise?
Qu’en pensez vous? Jojo.

Poème de JoJo

numerisation_20150607

Je suis très sensible, mon cher Jojo, à ton poème…qui me va droit au coeur. Je ne m’imaginais pas devenir un jour ta Muse. Merci beaucoup à tous ceux qui pensent à moi car moi je pense beaucoup à vous et à la chorale…Lise

Nouvelles photos

De nouvelles photos ont été ajoutées sur la page « privée ».

Du concert chez les petites soeurs des pauvres le 15 février 2015

Du concert de Chanteau le 28 Mars 2015

Infos sur nos amis québécois

Dans un peu plus d’un mois nous aurons le plaisir d’accueillir la chorale « Chœur du Roy » de Trois-Rivières au Québec. Mais savez-vous :

1 / Où se trouvent la ville Trois-Rivières ?

2 / Pourquoi s’appelle-t-elle ainsi ?

Voici les explications :

1 / Trois-Rivières est une ville du Québec située à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice. Elle se trouve sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, à mi-chemin entre Québec et Montréal.

2 / L’origine du nom de Trois-Rivières est due à une illusion d’optique. En effet, le nom fait référence aux trois chenaux que la rivière Saint-Maurice forme à son embouchure avec le Saint-Laurent en s’écoulant entre deux iles.

Pour infos, Monique BLIN incorporera dans son journal un article dédié à la venue de nos amis québécois ainsi qu’un historique de la ville de Trois-Rivières.

Pour ceux qui souhaitent avoir des infos sur le « Chœur du Roy » je vous invite à visiter leur site internet (http://recit.csduroy.qc.ca/cdr/) et vous pouvez également vous connecter sur leur page facebook soit en indiquant sur le moteur de recherche de facebook « Chœur du Roy » soit directement sur leur site internet où il y a un lien direct sur la page d’accueil.

Voilà quelques infos en attendant l’arrivée de nos amis québécois.

A tantôt (A bientôt en québécois)

Ré-ouverture du Blog

Le blog est à nouveau ouvert.
Il peut servir de boite à idées
Il vous permet de publier des photos, des vidéos etc…
C’est un espace de discussion réservé aux choristes sur tous les sujets (même ceux qui n’ont pas de rapport avec la chorale : une idée de bonne recette, un bon film, un/une chanteur/euse à remarquer etc…)
A vos plumes

Hubert : suite du feuilleton

Dans la chorale y’a tout :
Y’a ceux qui chantent un peu faux mais qui font des efforts parce qu’ils s’en rendent compte ( nous aussi )…Ceux là ça viendra.
Y’a ceux qui s’en rendent pas compte et qui chantent de bon cœur : c’est sans espoir.
Y’a ceux qui chantent timidement : les introvertis.
Inversement, y’a ceux qui braillent sans s’occuper des autres.
Y’a ceux qui chantent bien quand ils sont tout seuls.
Y’a ceux qui montent haut pour décrocher la timbale.
Y’en a qui cherchent à suivre mais qui glissent en bas le long du mât.
Y’a ceux qui sont obnibulés par le tempo, les croches, les anicroches, la justesse des notes.
Y’a les solistes, perles rares très recherchées…la fortune d’une chorale, sa renommée, son portefeuille.
Y’a aussi les râleurs, les dissipés dont je fais partie.
Y’a les bons élèves, dociles, attentifs, appliqués.
Y’a ceux qui ont le nez dans les partoches et pour qui le chef est accessoire.
Pour moi, toutes ces lignes garnies de pattes de mouches, ça vous noircit la page, ça vous brouille la vue et pis ça vous empêche de voir les paroles.
Toutes ces clés de sol, de fa…fadaises.
Y’a ceux qui disent « ZE »…ça fait 20 ans qu’on leur dit de coller légèrement la langue au palais ou bien de dire « DE »… en anglais bien entendu.
Y’a ceux qui ont des problèmes avec l’allemand ( sans doute souvenirs des 3 guerres ) YA…YA…YA
Y’a ceux : les forts en anglais ou allemand incapables de rouler les RRR en espagnol.
Et puis ZUT y’a qu’à chanter en français : c’est quand même « nous les gars de la marine »
Suite au prochain numéro